Archives de catégorie : Décès

Décès de Marc Piteau

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Marc Piteau, survenu le 16 mai dernier, dans sa 73ème année.

Marc a été embauché au CRB en 1972, en tant que technicien, dans le secteur de la synthèse chimique. En parallèle avec son activité professionnelle, il a suivi des cours du soir, afin d’obtenir un diplôme d’ingénieur au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM). En 1975, il a obtenu son diplôme d’Ingénieur du CNAM en présentant son mémoire de fin d’études portant sur « la contribution à l’étude des aldéhydes phosphonates et phosphines oxydes ». Il a poursuivi sa carrière au CRB en travaillant dans la chimie du phosgène jusqu’en 1984.
Durant cette première période, il a été l’auteur de 16 brevets, sur l’obtention de composés issus de la chimie du phosgène (chloroformiates, carbamates, carbonates…) développés au bénéfice du secteur Chimie fine du Groupe SNPE. Il a également été co-auteur d’un article avec Jean-Pierre Senet dans le très réputé journal américain « Journal of Organic Chemistry » sur la conversion de 1-chloroéthyl carbonates en fluoroformates.
À la demande de la SNPE, il part faire un post-doc à l’USC (University of Southern California) située à Los Angeles, dans le laboratoire du Professeur George Olah, lequel recevra le prix Nobel de Chimie en 1994, pour sa contribution à la chimie des carbocations. Ce laboratoire était spécialisé dans les superacides et développait à l’époque de nouvelles méthodes de nitration et l’emploi de nouveaux agents nitrants.
De retour au CRB en 1985, Marc prend la responsabilité d’un nouveau service dédié à la synthèse de molécules explosives et va implanter ces méthodes avancées de nitration au CRB.
Il est l’auteur de 3 brevets sur de nouvelles polynitramines, en particulier la molécule cage “Hexanitro-hexaza-isowutrzitane”, plus connue sous l’acronyme CL20. C’est encore aujourd’hui la molécule la plus énergétique jamais synthétisée depuis l’octogène ; les premiers grammes de CL20 ont été synthétisés en 1989 au CRB. Il publie 8 articles dans des journaux et congrès scientifiques, et est co-auteur d’un article, avec le Professeur Olah, sur l’utilisation du NO2BF4 dans la nitration de composés aromatiques halogénés.
En 1993, il quitte le CRB pour travailler à l’Union Financière de France (UFF) dans la gestion de patrimoines.
Mais la chimie lui manquait : environ un an plus tard, il rejoint la Direction des Applications Militaires du Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA-DAM), tout d’abord au Ripault (Indre et Loire) où il occupe le poste d’expert en chimie des explosifs, puis au siège de la DAM à Bruyères-le-Châtel (Essonne), où il apporte son expertise en pyrotechnie dans la direction Qualité et Sécurité. Il y termine sa carrière, en 2009.

Parmi ses loisirs, il a été l’avant-centre de l’équipe de football corporative du CRB en se montrant très « teigneux » dans la surface de réparation pour marquer de nombreux buts au cours des matchs qu’il a joués. Il était non seulement chasseur de buts mais il était également un vrai chasseur de gibier.
Dans la vie de tous les jours, il était très gentil et serviable, ses collègues l’appréciaient beaucoup.

Les membres du Conseil d’Administration de l’association « Les Poudriers d’Escampette », et ses adhérents, présentent leurs sincères condoléances à son épouse et à tous les membres de sa famille.

Cet article a été rédigé grâce aux informations communiquées par (ordre alphabétique) : Becuwe Alain, Graindorge Hervé, Jacob Guy, Malfroot Thierry, Vitrant Anne-Marie.

Décès de Jean Broustal

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Jean Broustal, survenu le 25 avril 2022, à l’âge de 78 ans.
Breton d’origine, il a été embauché au Centre d’Études du Bouchet (CEB) au début des années 60, en tant qu’ouvrier de fabrication, dans le domaine des propergols.
Quand le CEB a été scindé en deux en 1971, il a fait le choix d’être détaché au Centre de Recherches du Bouchet (CRB), en tant qu’ouvrier d’État, en restant dans les services de fabrication.
Lorsque les ouvriers d’État ont dû quitter le CRB, au milieu des années 90, il a été muté de l’autre côté de la clôture : il est donc retourné au CEB, mais dans le service “demi-grand chimie”, où il a terminé sa carrière, à l’âge de 55 ans.
Il a laissé un très bon souvenir de lui, aussi bien au CEB qu’au CRB : il a toujours été très apprécié pour sa gentillesse et son côté réservé.
C’était un excellent footballeur, fidèle à son club de cœur, celui de Vert-le-Petit.
Il a été incinéré le 2 mai 2022.

Les membres du Conseil d’Administration de l’association « Les Poudriers d’Escampette », et tous ses adhérents, présentent leurs sincères condoléances à son épouse Chantal (qui a également travaillé au CEB), à leurs deux fils Yannick et Éric, ainsi qu’à toute sa famille.

Décès de Pierre ISQUIERDO

Nous venons d’apprendre avec tristesse le décès de Pierre ISQUIERDO, survenu mercredi dernier, à l’âge de 80 ans, après une longue maladie.

Entré comme apprenti mécanicien dans la société PEUGEOT, il s’est rapidement orienté vers un poste de commercial dans cette même société dans laquelle il effectuera la totalité de sa carrière professionnelle.

Il était passionné de pêche et de chasse. Il aimait aussi la pétanque jusqu’à devenir Président de l’association de Vert Le Petit pendant de très nombreuses années.

Il avait rejoint notre association dès 2017, où sa bonne humeur, sa bonhommie, sa gentillesse étaient particulièrement appréciées.

Les membres du CA, et les adhérent(e)s des « Poudriers d’Escampette » présentent leurs sincères condoléances à ANNICK, son épouse, à VINCENT et STEPHANIE, ses enfants et à JOANNA, sa petite fille.
Ses obsèques auront lieu jeudi 31, à 10h, en l’église de Vert Le Petit.

Décès de Maurice Richard

Nous venons d’apprendre, ce matin, avec une grande tristesse, le décès de Maurice, survenu le dimanche 6 février 2022, dans sa 85è année.

Maurice a été embauché au Centre d’Études du Bouchet en novembre 1956. à 18 ans, en tant que tourneur. À son retour du service militaire, qu’il effectue de mars 1958 à juillet 1960 (Épinal, Fribourg, Tunisie), il revient au CRB en tant que chauffeur, poste qu’il va occuper jusqu’à sa retraite en 1993.
Maurice était un passionné de football. Il a même longtemps œuvré au sein du bureau du Club Sportif du CRB, et a accompagné pendant de nombreuses années les différentes équipes du club.
Maurice a découvert les plaisirs de la randonnée en montagne en 1985, lors de la première « randonnée de montagne » organisée par le Comité d’Établissement du CRB, autour du mont Viso, dans le Queyras et en Italie. Suite à cette « Première », Maurice, et sa femme Raymonde, ont participé à toutes les randonnées qui ont été organisées, Vanoise, Oisans, Grand Paradis … Les journées étaient parfois difficiles, mais les soirées dans les refuges étaient toujours de beaux moments de partage et de « ressourcement ». Tous les participants à ces randonnées garderont toujours en mémoire la présence agréable de Maurice et Raymonde.

Les membres du Conseil d’Administration de l’association « Les Poudriers d’Escampette », et tous ses adhérents, présentent leurs sincères condoléances à Raymonde, son épouse, à leurs 2 enfants (Maryline et Alain), leurs 4 petits-enfants (Alexandra, Mathieu, Tania et Thomas), leur arrière-petit fils (Léo), et à leur famille.

La cérémonie religieuse se déroulera le lundi 14 février, à 14h30, à l’église Saint-Germain d’Itteville, suivie de l’inhumation au cimetière d’Itteville à 15h30.

Décès de Michel André

Nous venons d’apprendre avec une grande tristesse le décès de Michel, survenu le 18 décembre 2021, à l’âge de 76 ans, à la Clinique Pasteur à Ris-Orangis à la suite d’une longue maladie, qui a commencé en 2014. Il ne se plaignait jamais et a toujours positivé, même dans les périodes difficiles.  Des périodes de répit dues à son traitement lui ont permis de profiter au maximum de la vie, en reprenant toutes ses activités.

Michel a été embauché le 1er septembre 1966, au service maintenance du Centre d’Études du Bouchet, en tant que dessinateur.  À son retour du service militaire, en 1969, il retrouve sa planche à dessin au Bureau d’Études. Quelques années après la création de la SNPE, Michel est muté dans les services de Recherches, d’abord au laboratoire TS « Tirs Systèmes », puis au laboratoire de contrôle et de métrologie du Groupe Technique Pyrotechnie, qu’il va diriger pendant 4 ans. Après son passage « cadre » en 1991, et devient responsable des ateliers d’usinage d’explosifs et de propergols. En 1994, il retourne dans les Services Généraux, pour diriger l’atelier de maintenance. Michel a quitté le CRB en janvier 2004.
D’humeur égale, rigoureux mais humain, il était très sensible aux problèmes rencontrés au cœur de son équipe, toujours disponible et à l’écoute pour débloquer des situations parfois difficiles.

Michel est un enfant du Bouchet : il a habité pendant de nombreuses années, avec ses parents dans un logement situé Place Duquesne.  Enfant, ses copains étaient des Vertois, et il était intarissable lorsqu’il nous racontait des anecdotes sur cette époque.

Il a été moniteur de plongée de 1974 à 1995. Avec Michèle, ils ont fait de nombreux voyages et participé aux W.E et semaines de ski organisés par le CE.  Très curieux et passionné par l’histoire ancienne et l’art en général, il aimait découvrir la France, ses châteaux, ses musées. Amoureux de la Bretagne et de son climat, il se réfugiait depuis 20 ans dans leur maison au Guilvinec pendant toutes les vacances avec sa famille, et en particulier avec ses petits-enfants.
Michel était quelqu’un de très gentil, discret, fidèle en amitié, prenant ses amis et ses copains avec leurs qualités et leurs défauts, et pouvait s’investir à fond pour leur donner un coup de main.

Michel avait rejoint l’association des Poudriers d’Escampette, dès sa création en 2015, en même temps que son épouse, Michèle. Ils ont participé à de nombreuses activités et sorties culturelles, comme Chartres, Évreux, le musée de la Snecma, le Sénat, Giverny … Malheureusement, dès 2019, la maladie de Michel les a empêchés de participer à nos activités.

Les membres du Conseil d’Administration de l’association « Les Poudriers d’Escampette », et tous ses adhérents, présentent leurs sincères condoléances à Michèle, son épouse, à leurs deux enfants Marianne et Régis, leurs petits-enfants Morgane et Timothé et à leur famille.

La cérémonie se déroulera, le mercredi 29 décembre à 10h, au funérarium d’Avrainville (3 route d’Arpajon, 91630) . L’urne funéraire sera déposée au cimetière de Ballancourt, l’après-midi, dans la plus stricte intimité.
Michel ne voulait pas de fleurs mais souhaitait qu’un don soit fait à la recherche pour le cancer : une « boîte à dons » sera donc mise au funérarium pendant la cérémonie (chèques à l’ordre de L’Institut Curie).