Archives de l’auteur : Patrick RACIMOR

Décès de Thierry Descroizette

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Thierry Descroizette. Il est né le 3 juin 1953, à Lavigerie en Algérie, et est décédé dans sa 68ème année.

Pour devancer l’appel au service national obligatoire, il s’est engagé dans la marine nationale pour cinq ans. En 1977, il a été embauché au Centre de Recherches du Bouchet au sein du service “Tir des Propergols”. Il a ensuite travaillé au sein de différents services du CRB : propriétés physiques des matériaux énergétiques, distribution du courrier au Secrétariat Général, livraison des produits aux laboratoires, en soutien de l’équipe existante au service de reprographie pour ensuite finir sa carrière au sein du service de reprographie des documents contractuels. Il est parti à la retraite en 2015, à 62 ans.

Il a été également un militant dans le syndicat Force Ouvrière durant de nombreuses années.

Un hommage lui sera rendu le 03/06/2021 à 10H30 au Funérarium du Père Lachaise (71 rue Rondeaux 75020 PARIS (voir pièce jointe) : attention, en raison du contexte sanitaire actuel, la « jauge » est limitée.

Le Conseil d’Administration des Poudriers d’Escampette, et tous ses adhérents, présentent leurs sincères condoléances à toute sa famille.

Décès de Suzanne Berbigette

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Madame Suzanne Berbigette, née Rosalie, à l’âge de 89 ans. Elle est décédée le 25 octobre 2020, à l’hôpital de Champcueil.

Elle est née à Auxerre en 1931 où elle a vécu jusqu’en 1950. Ensuite avec son époux Serge, rencontré dans cette même ville, elle vient habiter à Vert-le-Petit.
À la suite du décès de son époux en 1967, elle est embauchée au Centre d’Études du Bouchet avec un statut “d’ouvrière d’État”.
Dans un premier temps elle a travaillé à la cantine, qui à l’époque était située près de la place Duquesne. Elle a ensuite passé des examens internes, de manière à pouvoir travailler dans les laboratoires du CRB. Cela lui a permis de rejoindre l’un des laboratoires de chime en 1971, puis le laboratoire d’essais mécaniques vers 1974. Elle y restera jusqu’à son départ en retraite en 1987.
A la création de la SNPE en 1971, elle fait le choix d’être détachée au CRB.
Pendant son activité professionnelle, elle se déplaçait à bicyclette, ce qu’elle a continué à faire à la retraite, ainsi que la marche.
Sa retraite a été bien remplie, car elle s’occupait beaucoup de sa maman âgée, ainsi que de son petit-fils Anthony.

Ses obsèques se sont déroulées le vendredi 30 octobre 2020 en l’église de Vert-le-Petit, et l’inhumation a eu lieu dans le cimetière communal.
Nos pensées vont à ses 4 enfants, 6 petits-enfants et 5 arrière-petits-enfants.

Les membres du Conseil d’Administration de l’association “Les Poudriers d’Escampette”, et tous ses adhérents, présentent leurs sincères condoléances à toute sa famille.

Bilan randonnée de juin 2019

Le 27 juin dernier, malgré la canicule qui sévissait, 41 personnes étaient présentes pour notre traditionnelle randonnée, suivie d’un déjeuner, à Auvers-St-Georges près d’Etrechy.

Cette année, Mireille et Jean Claude étaient absents ; nous les remercions pour la préparation de cette rando et pour les trois parcours de différentes « difficultés » proposés. Les 3 circuits de 2,5 ; 6 et 9 kilomètres environ avaient été testés par des volontaires à plusieurs reprises de manière à bien repérer les parcours en y plaçant des repères personnalisés visibles. Le départ se faisait sur le parking du restaurant « La Mangeoire » attenant au haras du « Bois Moret ».

Au départ, 3 groupes ont été constitués et les 28 participants se sont mis en marche, la première partie étant commune aux trois parcours.

Après 800 m, les 3 personnes réalisant le circuit court se sont séparées du groupe pour se diriger vers un site géologique qui présente une « belle vitrine des couches géologiques du Stampien » aménagé par le Conseil Départemental. Après cette visite très instructive ce petit groupe est retourné au point de départ et est resté « au frais » en ce jour de canicule sur la terrasse du restaurant et ont pu visiter le centre hippique en attendant le repas. Ils ont été rejoints peu à peu par les 13 adhérents qui ne participaient qu’au repas à l’ombre des parasols. 

Le reste du groupe s’est dirigé vers la « Butte du Puits » qui a été atteinte après avoir gravi une cote d’un dénivelé de 55m. Ce lieu est une ancienne carrière de grès dominant la vallée sèche d’Auvers-Villeneuve. Quelques commentaires, préparés par Mireille et prononcés par Gérard Boulanger, nous ont permis de comprendre la création de ce gisement et son exploitation jusqu’au début des années 1970. De retour de la carrière de grès, le groupe s’est de nouveau scindé en deux : le groupe du circuit intermédiaire composé de 7 marcheuses ont suivi Gérard Boulanger pour se diriger vers le site géologique où érard a commenté l’objet de ce site. Ce groupe a ensuite pris la direction de « La Mangeoire ».

Le groupe du grand circuit composé de 17 randonneurs, piloté par Gérard Raoult et Guy Thieulot, s’est dirigé vers ce même site mais en faisant une large boucle au travers des champs et des bois. Arrivé sur le site géologique, Guy a communiqué aux randonneurs les informations de Mireille. C’est dans ce lieu qu’ont été retrouvés les restes fossilisés d’un poisson qui serait l’ancêtre du cœlacanthe, le plus vieux poisson du monde. Après cette pause tout le monde s’est dirigé vers le restaurant pour un déjeuner bien mérité

Vers 12h30, l’ensemble du groupe s’est retrouvé au restaurant où nous attendait l’apéritif servi dans le jardin partiellement ombragé ce qui a permis à tous de récupérer des efforts de la matinée. Le déjeuner a été servi dans la salle à manger à l’intérieur mais fort heureusement largement aérée. L’ambiance a été sympathique, et la qualité du repas a été appréciée par tous les participants.

A l’issue du repas, nous nous sommes séparés heureux de ces quelques heures passées tous ensemble et en nous souhaitant réciproquement de bonnes vacances en attendant de nous revoir rapidement pour d’autres activités.

Encore merci aux organisateurs ainsi qu’à Mireille pour le choix de cette randonnée très agréable, et pour les recherches historiques qu’elle a faites pour agrémenter le parcours.

Quelques photos de cette journée sont accessibles, pour les adhérents, sur la page de notre site “2019-06 Rando Auvers-Saint-Georges“.