Visite d’Evreux le 13 octobre 2016

29 “adhérents” et 2 “extérieurs” se sont retrouvés le jeudi 13 octobre 2016 à Evreux pour la découverte de la ville, et un déjeuner-spectacle.
Après un covoiturage, très bien organisé par Béatrice, nous nous sommes tous retrouvés à 11h, devant l’Office de Tourisme, pour une visite guidée de la ville d’une heure.
Notre guide nous a fait découvrir 200 ans d’histoire, en nous présentant :
– son hôtel de ville, qui occupe l’emplacement de l’ancien castrum gallo-romain, puis du château des Comtes d’Evreux : achevé en 1895, il est de style néo-classique,
– sa fontaine, sculptée en 1882 par Emile Décorchemont, qui symbolise l’Eure et ses 2 affluents, l’Iton et le Rouloir, et où sont représentées les armes des principales villes du département,
– son beffroi du XV ème, le plus méridional de France, haut de 44 m, construit par les Bourgeois d’Evreux dans le style gothique flamboyant, et restauré en 2013. Sa cloche, la Louyse, rythme la vie ébroïcienne depuis plus de 500 ans,
– ses remparts gallo-romains, le long des berges de l’Iton,
– sa cathédrale du XII ème siècle, qui a subi des reconstructions significatives tout au long des siècles, chaque époque laissant sa marque : exubérance de la façade Nord et la tour lanterne du XV ème siècle dans le style flamboyant-gothique, l’entrée du XVI ème siècle sur le côté occidental, les vitraux jaune vif,
– son théâtre, fondé en 1811 grâce à un don de l’impératrice Joséphine, mais remplacé par le bâtiment actuel inauguré en 1903.

Puis de 12h30 à 17h, nous avons déjeuné dans l’ancienne caserne de Tilly,  au milieu d’animations de style “popote de l’armée”, dans une ambiance loufoque et décalée. Ce déjeuner a été accompagné d’un spectacle équestre.

Les photos sont disponibles sur la page “2016-10-Evreux“.

Cette sortie a été diversement appréciée.
Pour la visite de la ville, malgré un guide super intéressant, nous sommes restés sur notre faim : nous n’avons pas visité l’intérieur de la cathédrale, faute de temps ! Bien dommage que la visite n’ait duré qu’une heure …
Et pour le déjeuner-spectacle, c’est l’inverse : beaucoup trop long (4 h 1/2 !). Si le repas a été de bonne qualité, agréablement servi par les acteurs eux-même, on a regretté la pauvreté du spectacle équestre, et un timing à revoir. Heureusement tout de même qu’il y a eu quelques numéros agréables, tel que le numéro de voltige acrobatique sur ruban, ou le numéro de déguisement d’Yves en une belle rousse pulpeuse, ou enfin Paul sur les genoux d’une spectatrice … d’un certain âge, pour tirer un coup de canon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *