Décès de Robert Labarre

C’est avec beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Robert LABARRE survenu le samedi 9 septembre, après une longue maladie, à l’âge de 87 ans.
Ouvrier d’état de spécialité mécanique, il a effectué la quasi-totalité de sa carrière au Centre de recherches du Bouchet. Excellent professionnel, il termine au niveau maximum de sa catégorie malgré un engagement syndical permanent.
Il laisse le souvenir d’un syndicaliste de haut rang, quelquefois très ferme sur ses convictions jusqu’à la colère, mais toujours juste et humain, à l’écoute de tous et de chacun, syndiqué ou pas, collègue ou pas, ami ou pas. Nous sommes nombreux à avoir pu bénéficier de son dévouement, de son accompagnement, de ses conseils.
Figure incontestée de la CGT dont il a été un des leaders, il a siégé dans toutes les instances représentatives du personnel, en particulier au Comité d’Établissement dont il a été le Secrétaire au début des années 80. Le contestataire qu’il était jusqu’alors a su se transformer en gestionnaire au service des salariés et rassembler autour de lui une équipe élargie avec des volontés quelques fois éloignées.
Il a été un des fondateurs de l’association Charlie Chaplin, en 1986, premier établissement en France à accueillir à la fois des enfants de salariés, ceux du C.R.B. et du C.E.B., et d’habitants, de Vert Le Petit, Vert Le Grand, Echarcon et Itteville. Plus de 40 ans après cet équipement existe encore, preuve que l’idée était porteuse d’avenir et répondait à un vrai besoin
Homme de grande culture, passionné de lecture et de connaissances dans divers domaines, en particulier l’histoire des hommes et de leurs guerres, leurs diverses formes de résistance.., Robert a été aussi un militant politique de tout temps engagé à gauche, soutenant de nombreux combats pour l’égalité et la liberté. Nul doute qu’il a suivi avec passion les élections de 2017 et qu’il aurait aimé battre le pavé de Paris en ce mois de septembre pour y défendre encore et toujours les salariés et leurs conditions de travail.
Soucieux de participer à la vie de son village, il a été conseiller municipal de Vert Le Petit dans les années 80 et 90, s’attachant à défendre la justice sociale et le cadre de vie, en particulier la rénovation des étangs.
Il sera inhumé vendredi 5 septembre au cimetière de Vert Le Petit à 14H 30.
Nous présentons toutes nos condoléances aux membres de sa famille.

1 réflexion sur « Décès de Robert Labarre »

  1. Thieulot

    A mon arrivée au CRB en 1971 Robert m’a expliqué ce qu’était un syndicat et à quoi cela servait sans jamais chercher à me convaicre d’adhérer à la CGT. Je lui en suis très reconnaissant.
    J’ai toujours aimé les contacts professionnels que nous avons eu . C’était effectivement un très bon mécanicien et il a du souvent nous dépanner et cela toujours avec le sourire même si c’était dans l’urgence. C’était vraiment un chic type
    Je suis triste

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *